Histoire du manoir des Colombières / History of the Colombières Manor

 Leteurtre, Auvers-sur-Oise, Les Colombières,
aquarelle-sur-papier, collection du musée Daubigny
 Le Manoir des Colombières

Le musée Daubigny, créé au milieu des années 1980 et aujourd’hui municipal prend place dans le cœur historique d’Auvers-sur-Oise, dans le manoir des Colombières, face à l’auberge Ravoux où le peintre Vincent van Gogh a vécu ses derniers instants. On peut remarquer, dans Le Manoir, la présence d’un escalier de bois à « double noyau » tel qu’on en retrouve à Paris dans le Marais.

L’histoire du manoir

1626  :  Le Manoir, nouvellement construit, appartient à l’abbaye de Saint Vincent de Senlis

1636  :  Henri de Boessot, seigneur de Puyrenault écuyer et commissaire es guerres, achète le domaine. La propriété comprend un pavillon (5 salles, chambres, greniers, écuries, caves voutées, colombier), vue maison des vignerons, granges etc, pépinières, grand verger, potager etc, l’entrée est la porte crénelée située sur la grande rue d’Auvers (actuelle rue Daubigny). Les terres allaient jusqu’à l’Oise, au niveau du Port Saint Vincent. Elles étaient limitées à l’ouest par la ravine des Ponceaux.

1679 :   Mort d’Henri de Boessot

1684    Louis de Boessot, son fils, vend le Manoir à Pierre Coquart, chef de gobelet de la reine (Marie-Thérèse d’Autriche)

1731    Mort de Pierre Coquart

1738    Acquisition de la propriété par Sylvain Ballot, huissier à cheval au Châtelet

1768    Un plan de la propriété, au nom de Monsieur Le Dru, nous est parvenu, et pourtant, en 1790 la veuve de Sylvain Ballot vend le domaine à Jacques Antoine de Junquières, juge de paix du canton, président du Tribunal de Pontoise et enfin membre du Corps législatif en l’an XII.

1809    Vente de la propriété à Charles Plessier. La fille de celui-ci hérite et épouse Pierre Depoin, avocat à Pontoise. Pierre Depoin baptisa la propriété Les Colombières, peut-être en souvenir de l’ancien fief du Poy ou des Colombiers du 13ème siècle.

1900    La propriété appartient à Joseph Depoin.

1930    La commune achète le domaine et construit une école sur les terres : l’école Vavasseur, qui est inaugurée en 1934.

1986    L’office du tourisme d’Auvers est installé aux Colombières, ainsi qu’un musée destiné à présenter des œuvres du peintre Daubigny.

2012 : Le musée Daubigny devient municipal

2015 : La ville d’Auvers-sur-Oise décide d’agrandir le musée Daubigny. Le déménagement de l’Office du Tourisme dans le Parc Van Gogh permet d’agrandir le musée. La collection permanente du musée consacrée à Charles François Daubigny est désormais présentée au rez-de-chaussée du manoir des Colombières. L’étage  est quant à lui exclusivement dédié à nos expositions temporaires.

 

 

History of the Colombières Manor

The Colombières Manor

The Daubigny museum, created in the mid-1980s is located in the historic heart of Auvers-sur-Oise, in the Colombières manor, facing the Ravoux hostel where the painter Vincent van Gogh lived his last moments. We can notice in The Manor, the presence of a staircase of wood with a << double core >> which is similar to the ones found in Paris, in the Marais district.

 The history of the manor

1626: The Manoir, newly built, belongs to the abbey of Saint Vincent de Senlis.
1636: Henri de Boessot, lord of Puyrenault squire and commissioner of wars, buys the estate. The property includes a pavilion, a house view of vine growers, barns, nurseries, large orchard, vegetable garden etc, the entrance is the crenellated gate on the main street of Auvers (current rue Daubigny). The lands went as far as the Oise, at Port Saint Vincent. They were limited to the west by the ravine of Ponceaux.
1679: Death of Henri de Boessot.
1684: Louis de Boessot, his son, sells the Manor to Pierre Coquart.
1731: Death of Pierre Coquart.
1738: Purchase of the property by Sylvain Ballot, bailiff at the Châtelet.
1768: A plan of the property, in the name of Mr. The Dru, reached us, and yet, in 1790 the widow of Sylvain Ballot sells the domain to Jacques Antoine de Junquières, magistrate of the canton, president of the Court of Pontoise and finally member of the Legislative Body in the year XII.
1809 : Vente de la propriété à Charles Plessier. La fille de celui-ci hérite et épouse Pierre Depoin, avocat à Pontoise. Pierre Depoin baptisa la propriété Les Colombières, peut-être en souvenir de l’ancien fief du Poy ou des Colombiers du 13ème siècle.
1809: Sale of the property to Charles Plessier. His daughter inherits and gets married to Pierre Depoin, lawyer in Pontoise. Pierre Depoin named the property Les Colombières, perhaps in memory of the former fiefdom of Poy or Colombiers of the 13th century.
1900 : The property belongs to Joseph Depoin.
1930 : The town buys the estate and builds a school on the land: the Vavasseur school, which was inaugurated in 1934.
1986 : The tourist office of Auvers is installed in the Colombières, as well as a museum intended to present works of the painter Daubigny
2012 : The Daubigny museum becomes municipal.
2015 : The city of Auvers-sur-Oise decides to extend the Daubigny museum. The move of the Tourist Office in the Van Gogh Park allows the extension. The museum’s permanent collection dedicated to Charles François Daubigny is now on the ground floor of the manor. The first floor is exclusively dedicated to our temporary exhibitions.

Publicités