Exposition 2016

Portraits à la dérive

Du 2 avril au 28 août 2016

Giorgio De Chirico, Portrait d’Anatole Jakovsky, collection particulière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En juin 1890, peu avant sa mort, Vincent van Gogh écrivait, à sa sœur : « Ce qui me passionne le plus, beaucoup, beaucoup davantage que tout le reste dans mon métier, c’est le portrait, le portrait moderne. (…) Je voudrais faire des portraits qui un siècle plus tard aux gens d’alors apparussent comme des apparitions. »

Dans le cadre de la saison culturelle 2016 d’Auvers-sur-Oise, le musée Daubigny propose de porter un nouveau regard sur un thème cher à Van Gogh, le portrait. Comme lui, nous avons choisi de nous éloigner de l’académisme, pour faire place aux portraits à la dérive,  à travers différentes périodes et différentes techniques. Car si le portrait sert à montrer l’apparence extérieure du modèle en rendant sensible sa personnalité,  il peut également en devenir le reflet déformé par le geste créateur de l’artiste.
Le portrait en peinture et dans les arts graphiques constituera le premier volet de cette exposition avec des œuvres de Cézanne à Chaissac. La deuxième partie sera consacrée à la caricature du XIXe siècle à nos jours, des portraits à charge de Daumier aux dessins satiriques contemporains de Tim. Nous questionnerons ensuite la place du portrait dans l’histoire de la photographie qui dès ses débuts en a exploré tous les sous-genres : de Bayard à Ionesco en passant par Lartigue.

Les séquences de l’exposition se répondront : certains artistes présentés se retrouvent portraiturés et portraitistes, caricaturés et caricaturistes mais aussi photographes et photographiés. Enfin, le musée Daubigny mettra à l’honneur l’art numérique et la création contemporaine auversoise en vous invitant à découvrir les œuvres de Julian Tauland.

 

Adrift portraits

From April 2nd to August 28th, 2016

In June 1890, shortly before his death, Vincent van Gogh wrote to his sister: « What fascinates me most, much, much more than anything else in my profession is the portrait, the modern portrait. (…) I would like to make portraits that a century later to the people of that time appear as appearances. »

As part of the cultural season 2016 of Auvers-sur-Oise, the Daubigny museum offers to take a new look at a theme dear to Van Gogh, the portrait. Like him, we chose to move away from academicism, to make room for adrift portraits, through different periods and different techniques. If the portrait is used to show the appearance of the model by making his personality sensitive, it can also become a distorted reflection by the creative gesture of the artist.

The portrait in painting and graphic arts will be the first part of this exhibition with works by Cézanne in Chaissac. The second part will be devoted to the caricature of the nineteenth century to the present day, portraits of Daumier as well as contemporary satirical drawings of Tim. We will then examine the place of portraiture in the history of photography, which from its beginnings has explored all subgenres: Bayard, Ionesco and Lartigue.

The sequences of the exhibition will answer each other: some featured artists are portrayed and portraitist, caricatured and cartoonists but also photographers and photographed. Finally, the Daubigny museum will give pride of place to digital art and contemporary art from Auvers-sur-Oise by inviting you to discover the works of Julian Tauland.

 

Publicités